Paroisse Sainte Foy en BĂ©arn

Site d'informations de la communauté chrétienne du Nord de Pau Vic Bilh - MORLAAS

A la Une

Agenda

Renseignements pratiquessur la paroisse

Pour contacter la paroisse


 Courrier : Paroisse Morlaàs
  11 Place Ste Foy 64160 Morlaàs

05 59 33 68 65 / 05 47 92 14 66

 

Site : https://www.paroisse-morlaas.org
 Mail : paroisse.morlaas@gmail.com
 : 
  Secrétariat maison paroissiale : 
  Horaires d’ouverture : 
  Lundi     :    14h30 à 16h30
  Mardi    :    10h00 à 12h00 et 14h30 à 16h30   
  Mercredi :    10 h 00 à 12 h 00
  Jeudi    :    10h00 à 12h00 et 14h30 à 16h30
  Vendredi    :    10h00 à 12h00 et 14h30 à 16h30

MĂ©ditation :

 Cinquante jours après l’élévation glorieuse du Christ, Pâques, l’Église entre dans un cycle solennel qui consacre trois événements majeurs de la liturgie chrétienne : la Venue de l’Esprit (Pentecôte), la révélation du Dieu Trinitaire (Mystère de la Sainte Trinité) et le mystère de sa présence eucharistique (Saint Sacrement).
Le mystère de la Trinité que nous fêtons aujourd’hui est le mystère central de notre foi. C’est en effet « au nom du Père et du Fils et du Saint Esprit » que nous avons été baptisés. Croire en Dieu, d’autres religions le proposent ; mais croire en un Dieu unique, Père, Fils et Saint Esprit, c’est là le propre de la foi chrétienne. Les trois parties du Credo que nous confessons chaque dimanche sont structurées autour des trois personnes divines. Saint Irénée les appelait « les trois chapitres de notre sceau (baptismal) »
Mais, en tant que mystère de Dieu, le mystère de la Sainte Trinité ne nous est connu que dans la mesure où il nous est révélé par Dieu lui-même. C’est ici qu’il faut nous plonger dans les textes de l’Ecriture et particulièrement ceux de ce dimanche.
L’Esprit de vérité vous conduira dans la vérité tout entière. Ce verset nous invite à concevoir nos vies comme un long chemin de découverte. La longue et patiente pédagogie de Dieu entreprise depuis la création du monde continue de se déployer pour nous, individuellement et collectivement.
Que l’Esprit de la Pentecôte continue de nous inspirer pour que nous puissions mieux connaître Dieu et mieux l’aimer ! BMM.       

La vie de la paroisse

Soutenez la mission de l'Église

Principale ressource du diocèse, le Denier est la manière privilégiée pour les catholiques d’entrer dans la prise en charge matérielle de l’Église.

Le Denier est consacré au financement de la rémunération et des charges sociales des prêtres et des laïcs salariés engagés au service de l’Église. Il permet de donner aux prêtres les moyens de leur subsistance tout au long de leur vie.

C’est à la fois un acte de gratitude envers le Seigneur et un acte de responsabilité pour assurer la vie matérielle de l’Église.

Tous les catholiques sont appelés à donner au Denier. Chacun donne en fonction de ses moyens et selon son cœur. Chacun est invité à inscrire autant que possible son don dans la durée au moyen du prélèvement automatique.

Je fais un don au denier de l'église

Vie de la paroisse

 

Veillée Pascale

 

 

 

 

Confirmation

15 mai 2022

 

 

 

Premières communions

19 juin 2022

 

 

 

 

 

Pot de clôture année paroissiale

26 juin 2022

 

 

 

 

Pour regarder toutes les photos cliquez sur le texte souligné.

Canonisation de Charles de Foucauld

Horaires des messes

L'abbé Makiza sera absent pendant le mois de juillet, l'abbé Camille-Poncelet de la République Démocratique du Congo (RDC) le remplacera.

Vous pouvez l'inviter pour un repas (N'ayant pas de permis de conduire merci d'assurer ses déplacements), inscription au secrértariat

Marie Rivier (1768-1838), religieuse française, fondatrice de la CongrĂ©gation des SƓurs de la PrĂ©sentation de Marie

Née à Montpezat-sous-Bauzon, dans le diocèse de Viviers, une chute handicape Marie Rivier alors qu’elle a moins de deux ans. Elle se tourne vers Marie et fonde à 18 ans une école pour annoncer Jésus-Christ aux jeunes filles, avec une formation humaine et chrétienne. Pendant les années de Terreur, où la déchristianisation empêche de pratiquer librement, elle convoque en secret les assemblées du dimanche. En 1796, elle fonde la Congrégation des Sœurs de la Présentation de Marie. Elle ouvre plusieurs écoles pour jeunes filles et garçons qui accueillent tant des orphelins que des nobles, des catholiques et des protestants, dans un contexte toujours difficile après la Révolution française. Pie XI la surnommait la « femme apôtre ». À sa mort en 1838, elle aura fondé 141 écoles dans 14 diocèses.

Elle est béatifiée en 1982 par Jean-Paul II. En 2015, un miracle survenu aux Philippines est attribué à Marie Rivier.

Le Pape François convoque un Synode des Ă©vĂȘques en octobre 2023

10 nouveaux saints pour l'Église ! Ce dimanche 15 mai, dix bienheureux sont canonisés à Rome,

parmi eux, 3 Français

CĂ©sar de Bus (1554-1607), prĂȘtre français, fondateur de la CongrĂ©gation des PĂšres de la Doctrine chrĂ©tienne et des Ursulines

Originaire de Cavaillon (Vaucluse), César de Bus a dans les premières années de sa vie une vie mondaine, avant de tourner son attention vers les plus pauvres. Ordonné prêtre à 38 ans, il s’est attaché à l’évangélisation des campagnes, des enfants et des analphabètes. Le fondateur de la Congrégation des Pères de la Doctrine chrétienne s’appuie sur des catéchèses attractives et faciles à comprendre. Il a ainsi renouvelé la formation des fidèles en France, alors que les décrets du Concile de Trente peinaient à être mis en œuvre.

Béatifié en 1975, Paul VI déclare alors : « cette grande figure du passé avait vraiment poussé les vertus évangéliques jusqu'à l'héroïsme, et qu'elle était vraiment digne d'éloge ». C’est par un miracle reconnu d’une jeune femme de Salerne, en Italie, qu’il est canonisé.

Charles de Foucauld (1858-1916), prĂȘtre et ermite assassinĂ© en AlgĂ©rie, bĂ©atifiĂ© en 2005

Militaire français issu de la noblesse, explorateur et géographe, Charles de Foucauld se sent appelé à tout laisser pour suivre Jésus. Pèlerin en Terre Sainte, il entre à la Trappe le 15 janvier 1890. En quête de pauvreté et d'abnégation, il quitte les Trappistes pour devenir domestique chez des sœurs clarisses. De retour en France, il est ordonné prêtre. A la recherche de plus de radicalité, il devient ermite en Algérie. Son ermitage accueille tout le monde, quel que soit leur religion. La Prière d’abandon forme le cœur de sa spiritualité. En 1904, il part vivre chez les Touaregs dans le Sahara algérien. Il est assassiné le 1er décembre 1916 à Tamanrasset, devant la porte de son ermitage.

Il est béatifié en 2005 par Benoît XVI. En 2016, la veille de la fête du père de Foucauld, dans la chapelle du lycée Saint Louis de Saumur, un charpentier fait une chute qui aurait dû être mortelle et s’en sort sans séquelles. Le miracle par « évitement » est reconnu.

Site du SAINT-SIÈGE

Site du DiocĂšse de Bayonne

Site de l'Eglise catholique de France

Mariage

BaptĂȘme